Moments choisis...

Ma vie de jeune femme / maman / belle maman / fille / soeur / amie / etc

26 août 2008

Les interdits

Kikou me revoili ! J'ai été longtemps absente pour cause de congés et il n'est absolument pas évident de squatter l'ordi familial quand on vit avec un indépendant... puis de rentrée mouvementée au boulot.

Un article de ma copinaute Tigroulette parlant des limites et interdits me parle beaucoup car vécu au quotidien avec mon angelotte démoniaque.

Pourquoi tant d'interdits, tant de Non, ne fais pas ci, ne vas pas là, etc ? Pour moi, en premier lieu car j'ai peur pour sa sécurité. Quelquefois ma puce est réellement en danger, et là je suis intransigeante. Mais la pluspart du temps, elle est en sécurité si je suis près d'elle et elle se laisse simplement aller à sa soif innée, irrépressible et nécessaire de découverte. Mon NON est à ce moment machinal.

J'ai donc pris le parti depuis qu'elle est toute mini de la laisser explorer à sa guise, sous ma protection (plutôt que surveillance, ce mot me donnant l'impression d'être à l'école... ou en prison, hihi) lorsque c'est nécessaire ce qui ne l'empêche pas de tomber ou se cogner même à mes côtés, et c'est là que belle-maman me lance des "mère indigne, occupe-toi de ta fille" à tours de bras...!!! Parce que son fi-fils à elle ne peut pas être un père indigne: lui, il se repose en buvant une bonne bière, bien méritée car il a rentré un peu de bois pour sa môman...

Je dois bien sûr souvent prendre sur moi pour ne pas dire non, comme avant-hier dimanche chez ma maman : elle voulait absolument crapahuter sur la terrasse, qui est fort loin d'être propre. Mais moi, et ici cela ne concerne que moi, j'aime pôôô quand elle est sale! C'est vraiment un résidu de mon éducation, il fallait que je me tienne tranquille pas gagné vu ma bougeotte et surtout, surtout ne pas me salir pari jamais tenu, désolée mamounette. Mais quelqu'un m'a dit un jour : "Un enfant qui est propre à la fin de la journée est un enfant qui s'est ennuyé". Je m'efforce donc de garder cet état d'esprit et je la laisse faire. Un non aurait été ici injustifié, puisque les lingettes sont toujours là pour essuyer les petites menottes, la petiote est lavée tous les jours et ses vêtements volent de toute façon au linge sale tous les soirs.

Même chose pour ses cabrioles : Lauriane, c'est Rambo en mini féminin. Et son activité fa-vo-rite du moment, c'est monter et descendre les marches et escaliers. Dire non ? C'est vrai que c'est dangereux... mais seulement si je la laisse faire seule. Alors je reste près d'elle, même si parfois j'aurais envie d'être assise tranquilos à siroter et papoter avec les autres, ou bien faire autre chose.
Dimanche encore, elle marchait sur le muret de le terrasse et voulait descendre des marches vraiment hautes toute seule. Elle repoussait ma main tendue et securisante. Et bien là, je n'ai pas lâché, je lui ai expliqué calmement mais fermement qu'elle était certes très agile mais trop petite pour ces grandes marches, que c'était trop dangereux et qu'elle était obligée de me tenir la main... ce qu'elle a accepté de faire après un mini temps de réflexion...!

Laissons donc nos enfants explorer notre monde et exercer leurs compétences dans le cadre des limites justes et rassurantes que nous leur donnons. Ils n'en auront que plus confiance en eux... et en nous.

Posté par ViviB à 10:28 - Education - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    hé oui

    interdire les empêche de se forger le caractère dit on mais en même temps, il est normal que tu t'inquiètes pour elle

    Posté par khey, 26 août 2008 à 13:54
  • Coucou Khey !
    Il n'est en aucun cas question de ne rien interdire, bien au contraire. C'est plutôt poser des limites saines, encadrer et accompagner, plutôt que d'interdire par principe. L'interdit doit avoir un sens, comme ne pas jouer avec des objets tranchants tant leur dextérité n'est pas assez fine car ils risquent de se couper; ne pas mettre de petites billes dans la bouche pour ne pas s'étouffer; etc

    Posté par Vivi, 26 août 2008 à 16:21

Poster un commentaire